Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Siegfried

Publié le par Khrist

Siegfried est la deuxième journée de L'Anneau du Nibelung. On découvre le héros Siegfried, fils de Siegmund et Sieglinde aperçus dans la journée précédente. D'autres personnages connus font leur apparition: Mime (qui forgea l'Anneau) s'occupe désormais de Siegfried, Alberich toujours décidé à récupérer son bien. Par contre, Wotan se fait plus discret et n'est mentionné que sous le nom du "Voyageur". Contrairement à L'Or du Rhin et à La Walkyrie, Wotan n'intervient plus et n'est que spectateur de l'action.

Siegfried---Couv.jpeg

Siegfried est composé en trois grands actes:
- on se retrouve dans la caverne de Mime le forgeron qui a élevé Siegfried. Ce dernier ressent pourtant une certaine méfiance à l'égard de ce "père de substitution". Mime s'efforce de reforger l'épée Notung à la demande de Siegfried mais en vain. Au cours d'une conversation violente, Mime apprend à Siegfried qu'il n'est pas son vrai père. Siegfried fuit dans la forêt en ordonnant au forgeron de ressouder les morceaux de l'épée. Laissé seul, Mime pense au trésor gardé par le dragon Fafner et se demande si Siegfried pourrait reconquérir cet or avec l'épée de son père. C'est alors qu'un voyageur s'arrête et propose sa vie en gage s'il ne peut répondre à trois questions posées par le nain. Le voyageur (qui n'est autre que Wotan) répond parfaitement aux trois questions et frappe de sa lance le sol ce qui produit un roulement de tonnerre et montre au nain qu'il est en présence du roi des Dieux. A son tour, il doit se soumettre au jeu des trois questions mais échoue sur la dernière énigme. Désormais la vie du nain est entre les mains de Wotan qui la lègue à Siegfried. Ce dernier revient dans la caverne et tente de reforger le glaive lui-même après que Mime lui ai révélé l'existence du dragon. Mime décide alors d'empoisonner le héros après son combat avec Fafner.
- le décor change pour être celui d'une forêt où Alberich attend patiemment devant l'antre de Fafner une occasion de retrouver son or. Le voyageur apparaît devant lui et Alberich reconnaît tout de suite Wotan qui lui explique qu'il n'aidera pas Siegfried à récupérer le trésor. Par contre il le prévient des intentions de Mime. Quand Alberich prévient Fafner de l'arrivée de Siegfried, Fafner refuse de laisser le trésor se croyant invulnérable. Arrive alors Siegfried qui, après s'être laissé émerveillé par les chants de la forêt, se retrouve devant le dragon. Il lui enfonce son glaive dans le coeur. Puis il porte à ses lèvres ses doigts imbibés de sang et comprend mystérieusement le langage des oiseaux qui lui révèlent la puissance de l'or et du heaume magique (le tarnhelm) ainsi que la traitrise de Mime. Siegfried finira par le tuer au moment où le nain s'apprêtait à lui donner le breuvage empoisonné. Finalement, l'oiseau lui révèle l'endroit où Brünnhilde attend un héros sans peur pour la conquérir.
- Wotan demande conseille à Erda (qui incarne la sagesse de la terre) qui ne fait que le condamner; la fin des Dieux est proche. C'est Brünnhilde qui rendra l'or du Rhin et qui, en embrasant le Wallhal, marquera la fin des Dieux. Dans une dernière tentative, Wotan s'interpose devant Siegfried qui brise la fameuse lance de Wotan avec son épée. Siegfried traverse le cercle de feu et croit d'abord avoir affaire à un guerrier endormi. Après l'avoir débarassé de son armure, il se rend compte que c'est une femme qui se réveille devant lui et qui succombe à l'amour terrestre.

Siegfried-et-Fafner.jpeg

On peut rapprocher Siegfried de deux héros de la légende arthurienne: d'Arthur lui-même et de Perceval. Certaines similitudes avec la vie d'Arthur sont à noter: le fait qu'il n'ait pas été élevé par ses parents et qu'il porte son épée Notung (qu'on peut assimiler à Excalibur). Mais il reste un Perceval en puissance. Tout comme le héros de Chrétien de Troyes, Siegfried passe toutes les épreuves avec brio avec un détachement sans pareil. Peut-être est-ce une certaine méconnaissance du monde: il s'émerveille du chant des oiseaux, rit quand il rencontre le dragon. Tout comme Perceval, sa quête comprend des aspects identitaires: il apprend que Mime n'est pas son vrai père, il rencontre Wotan sans savoir qui il est réellement (Perceval fait lui aussi des rencontres incongrues dans la forêt).

La quête de Siegfried l'amènera tout droit vers un Graal, non pas le trésor des filles du Rhin car il n'a aucune idée de sa valeur mais c'est Brünnhilde elle-même qui devient Graal car elle se présente comme la récompense à la fin d'épreuves éprouvantes:

"Ainsi vais-je boire la vie
sur ces lèvres si douces,
même si je dois en mourir!"


Cette phrase prononcée par Siegfried montre bien la similitude en Brünnhilde et le calice de la vie dont on boit le contenu pour devenir immortel.

Les autres thèmes et motifs de l'oeuvre:
- Siegfried est bien sûr associé à l'élu comme on l'a souvent remarqué dans le thème du Graal. Il est notamment le seul qui puisse reforger l'épée Notung. Il est également l'enfant choisi par les Dieux comme le fait remarquer Wotan:

"Choisi par moi
mais ne m'ayant jamais connu,
un enfant intrépide,
sans que je l'aie conseillé,
a conquis l'anneau du Nibelung."

- La lance de Wotan peut-elle être assimilé avec la Lance de la Destinée, cette fameuse lance qui perça un des flancs du Christ pendant la Crucifixion? Cet objet, symbole de la puissance de Wotan, est finalement brisée par Siegfried et annonce le crépuscule des Dieux.

Les liens:

- Siegfried - Wikipédia: l'article wikipedia sur Siegfried.
-
Siegfried - résumé: un résumé complet des trois actes.
-
Siegfried - Extraits audios et résumé: le résumé de l'oeuvre ponctué d'extraits audios.

Commenter cet article