Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kaamelott - Livre VI (2)

Publié le par Khrist

Les trois épisodes suivants permettent à Arthur de prendre beaucoup plus de caractère face à un César en déclin.

Episode 4 :

Lucius vient voir Arthur à la villa Aconia. Les sénateurs refusent de lui donner un grade plus important tant qu’il n’aura pas accompli un fait d’arme exceptionnel. Arthur doit donc lui aussi prouver sa valeur. Lucius lui demande d’assassiner un chef afin qu’il puisse accéder au titre de Dux Bellorum.

Léodagan de son côté rencontre un sénateur pour signer un traité de paix.

Perceval est à la recherche d’un coéquipier.

La Dame du Lac demande à Arthur d’accepter la mission alors que lui est contre l’assassinat d’un chef barbare.

Arthur finit par rencontrer César et a une brève discussion avec lui. Il se rend finalement à la villa Aconia pour tuer le chef barbare. Il l’égorge alors que celui-ci a déjà été tué par un autre chef.

Léodagan vole l’argent sans signer le traité de paix.

Les impressions :

Bien qu’Arthur ait du mal à assumer ses fonctions, il accepte la mission et égorge le chef barbare (déjà mort empoisonné). Le sang ainsi versé peut amener au renouveau. C’est en effet à partir de là qu’Arthur prend définitivement son envol et accède au grade de Dux Bellorum. Il demandera aussi Aconia en mariage.

Episode 5

« On devient pas chef de guerre parce qu’on le mérite, on devient chef par un concours de circonstances » (César)

Merlin continue de répandre la nouvelle du retour du fils de Pendragon. Il se rend chez Lionel et Bohort dans le royaume de Gaunes. Bohort décide d’aller s’occuper de bandits de grand chemin.

Arthur est promulgué Dux Bellorum, chef de guerre, grâce à l’acharnement de Lucius auprès des autres sénateurs.

Arthur se rend à la ville Aconia mais sa préceptrice refuse de lui parler. Il apprend alors que toute action a ses conséquences. De plus il a beaucoup de mal à accepter son nouveau grade. C’est alors qu’il repart à la villa Aconia pour revoir sa préceptrice. Il se demande s’il mérite tout ce qu’il a : la vie dans une grande maison, son grade…

Kaamelott - Arthur chez Aconia

Karadoc, de son côté, se retrouve enchainé dans le camp romain près du mur d’Hadrien mais est détaché par Lancelot.

Lucius demande aux senateurs leur signature pour qu’Arthur devienne chef de toute la Bretagne. Les choses s’accélèrent sérieusement pour le nouveau Dux Bellorum. Ce dernier commence à prendre ses responsabilités au sérieux et il part demander Aconia en mariage alors que celle-ci est déjà mariée.

Les impressions :

Beaucoup plus de chevaliers apparaissent dans cet épisode, notamment avec la venue de Lancelot pour sauver Karadoc. De plus, la prise en considération par Arthur de ses nouvelles fonctions vient se heurter à sa proposition de mariage râtée. La personnalité d’Arthur prend néanmoins beaucoup plus d’ampleur.

Episode 6

« Des chefs de guerre, y’en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes y’en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel, un héros, une légende. […] Il ne se battra que pour la dignité des faibles. » (César)

Le maître d’armes aborde Arturus en compagnie de Merlin pour se mettre à son service. Il l’informe que Léodagan de Carmélide ne voudra jamais rallier la confédération et que le seul moyen est d’épouser sa fille.

Aconia change d’avis et décide de se marier avec Arthur. Ce dernier demande au jeune père Blaise de célébrer le mariage.

L’affectation de Firmus en Bretagne est terminée, preuve de l’iminnence de la venue du fils de Pendragon.

De son côté, Léodagan dit à Séli qu’il veut marier Guenièvre à Arthur pour se rapprocher du roi.

Après avoir parcouru les rues avec César, Arthur se demande s’il pourra retirer l’épée du rocher. César lui offre alors la bague de contrôle des lames.

Kaamelott - César

De retour à la villa, Arthur avoue à Aconia qu’il doit se marier avec la fils de Léodagan. Aconia lui demande alors de ne jamais consommer le mariage.

Les impressions :

César est un chef vieillissant qui marque la fin de la grandeur de Rome. Son incontinance est un signe de la prochaine chute de Rome. Pourtant, c’est lors de cette fameuse escapade dans les ruelles de la ville que César va (sans le savoir ?) former le futur roi de Bretagne. L’empereur ne doit sa place qu’à sa fameuse bague de contrôle des lames qu’il cède à Arthur comme s’il passait la main. De même, Arthur aura Excalibur de son côté comme symbole fort de son pouvoir.

La décadence de César trouve son point culminant dans les « toilettes publiques » où la dégradation des lieux fait écho au personnage de César, vieillard presque sénile mais qui reste toutefois assez lucide pour reconnaître en Arthur un grand leader. César est un roi pêcheur en puissance dont la santé décroissante fera écho à la prochaine chute de Rome. De l'autre côté, le vigoureux Arthur ne peut que développer un royaume fort et prospère.

 

Commenter cet article