Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kaamelott - Livre VI (1)

Publié le par Khrist

Rome, 15 ans avant. C'est ainsi que débute la saison 6 de Kaamelott qui retrace la jeunesse d'Arturus, jeune soldat de la milice urbaine, évoluant dans un monde envahi par les romains. La série prend un format "à l'américaine" et compte neuf épisodes de 45 minutes environ. Si l'on met de côté les invraisemblances et anachronismes historiques (comme Arthur qui rencontre César!!!), le cadre est génialement reconstitué dans les studios qui ont accueilli la série Rome.

Kaamelott - Livre VI 2

 Episode 1

Les romains ont conquis de vastes territoires dont la Bretagne (l’Angleterre) mais ils n’arrivent pas à passer le mur d’Hadrien pour aller conquérir les peuples les plus au nord (dans l’actuelle Ecosse). La préoccupation de fédérer les clans sous l’égide d’une seule et même figure est déjà présente dans la pensée romaine.

C’est dans le sauna qu’on découvre une conversation intéressante entre Lucius (Patrick Chesnais) et Lurco (Patrick Catalifo), sénateur de Rome. Ce dernier évoque une légende bretonne, l’Epée des rois. C’est une épée plantée dans un rocher que seul l’élu des dieux peut retirer. C’est alors que Lucius décide d’interroger Arthur (Arturus) mais le futur roi de Camelot ne sait rien de ses origines mais se rappelle avoir retirer la fameuse épée quand il était plus jeune. Il se souvient aussi d’un barbu, sans doute Merlin.

Premières impressions :

Les décors sont bien entendus magnifiques et l’on croit vraiment à ce retour en arrière. C’est un gros travail tant sur le scénario que sur la caractérisation et la psychologie des personnages qui a été entrepris. Arturus, soldat dans la milice urbaine, est un personnage aux contours encore troubles. Il défit déjà l’autorité quand il refuse de s’en prendre à un vieillard (Papinus) et n’hésite pas à sortir de sa garnison malgré le couvre feu. Reste qu’il est encore trop tôt pour se faire une idée précise de son influence dans la contrée romaine.

Episode 2 :

« Pour avancer en Bretagne, il faut un breton » (Lucius à César)

Réunion des « Dames de la Nature et des Eléments » dans Alpha du Centaure car Excalibur pourrait être libérée de son rocher. On apprend que c’est le fils de Pendragon qui pourra la retirer. A travers les disputes on comprend aussi que la religion chrétienne prend le pas sur les traditions celtiques.

Léodagan organise une réunion des chefs de clan afin de se battre contre l’envahisseur, première tentative d’unité avant l’instauration des chevaliers de la Table Ronde qui symbolise la réelle unification des peuples.

Arturus se souvient d’un certain Merlin et se voit gratifier du grade de centurion. Il est désormais sous la protection de Lucius. L’épisode se termine par l’apparition de la Dame du Lac aux yeux d’Arthur.

Les impressions :

Arthur se laisse balotter par les événements et devient l’instrument de Lucius pour la reconquête de l’Ile de Bretagne. Il est très difficile pour l’instant de s’imaginer que le centurion à la solde de Rome deviendra un jour le grand Arthur Pendragon, fédérateur des peuples.

Autre remarque : la magie s’invite dans l’atmosphère aceptisée et régulée de Rome à travers l’apparition de la Dame du Lac (et du druide Merlin).

Episode 3 :

« Il faudrait trouver un moyen pour faire une place à ceux qui sont motivés, à ceux qui ont du courage […]. Faudrait trouver un moyen pour que tout le monde ait une chnace de prouver sa valeur […]. Faut que tout le monde ait le choix d’essayer. » (Arthur à la Dame du Lac).

La Dame du Lac apparaît une nouvelle fois à Arthur pour essayer de lui rafraîchir la mémoire. Alors qu’elle lui donne des informations sur le royaume de Logres, on comprend que les clans sont divisés et qu'Arthur doit devenir roi pour coordonner les différentes tribus entre elles. De l’autre côté du mur d’Hadrien, à travers les comiques de situation, les tribus s’entredéchirent et n’arrivent pas à s’organiser face à l’envahisseur romain.

Arthur rencontre Merlin et lui demande de prévenir les Bretons que le fils de Pendragon va revenir en Bretagne. C’est alors que Merlin se rend directement dans la famille de celui qui deviendra Perceval.

Les impressions :

Arthur prend un peu plus de charisme dans ce troisième épisode. C’est comme s’il commençait à se rendre compte qu’une destinée plus grande l’attendait en Bretagne.

Commenter cet article

Dae-soo ho 22/08/2016 22:27

Juste une petite coquille: "Pour avancer en Bretagne, il faut un breton" c'est César qui le dit à Lucius et pas l'inverse.